MON BLOT S'EN EST ALLE, UN ARTISTE NOUS A QUITTE


Huile sur toile 40x40 cm


Thierry Blot s’en est allé le 19 juin. Ses proches garderont le souvenir d’un homme enjoué, bienveillant, mais discret aussi. Le « grand public » se souviendra d’un artiste talentueux, épris de vérité. Il a en effet voué une grande partie de sa vie, de son énergie à la peinture. A un tel point qu’il est difficile de dissocier l’homme de l’artiste. Sa bienveillance, sa fidélité, son attachement aux gens qui l’entouraient transpiraient dans son œuvre, sublimée par sa force créative.


Il pensait qu’on ne pouvait pas tricher avec l’art. On dit souvent qu’une œuvre est le miroir de l’artiste. Plus que cela, sa peinture était une émanation de lui-même, de son esprit, de ses émotions. Il les livrait sur la toile, sans se cacher, mais sans ostentation, avec retenue, sensibilité. Thierry ne cherchait pas à réaliser de belles peintures (et pourtant elles le sont) mais de bonnes peintures (elles le sont assurément). L’art n’était pas pour lui une imitation de ce qu’il voyait, une reproduction agréable à l’œil, mais une re-création, apte à provoquer une émotion, qu’il voulait communiquer. Le spirituel ne pouvait s’effacer derrière le visuel. Au-delà de la vision des choses, il s’attachait à apporter une compréhension, à partager une vibration.


Il le faisait simplement, tranquillement, avec amour. Avec un désir constant : s’imprégner, apprendre et partager ; interpréter, sublimer et offrir. Ses expositions n’étaient pas une présentation de ses œuvres, mais une rencontre, un rendez-vous avec ses amis, au cours duquel il livrait un peu de lui-même. A chaque fois un peu plus. Exposer, c’est aussi s’exposer, se donner. Il appréciait ces moments d’échanges, de complicité. Thierry aimait les gens et ces rencontres étaient pour lui une façon de leur dire.


Il avait acquis ce goût de la peinture auprès de son père Richard, auquel il faisait souvent référence. Il avait hérité de lui cette sensibilité à fleur de peau, ce besoin prégnant de l’exprimer sur toile. Après avoir marché sur les traces paternelles, il avait vite trouvé son chemin, creusé son propre sillon.


Outre Richard, d’autres artistes ont profondément marqué la vie et le parcours de Thierry : Robert Bouquillon, dont il fut l’élève à l’école des Beaux-Arts de Douai, Jean-Pierre Hallier et Daniel Pecqueur, son complice, avec lequel il partageait l’amour de la peinture.


Thierry est parti. Il reste pourtant présent. Il nous a légué sa peinture, toute en touches légères, empreinte de douceur, de lumière, mais aussi pleine de mystère, constante mais jamais répétitive, une invitation au voyage, aux retrouvailles…


Oeuvres de Thierry BLOT lorsqu'il résidait rue Théophile BRAS à DOUAI










Beffroi de DOUAI

Aquarelle 27x19 cm





















Beffroi de DOUAI

Aquarelle 17x12 cm
















Merci à Jean-François MICHEL pour son soutien et son aide précieuse.


Laurent BLOT

Président de l'association UN CERTAIN RICHARD BLOT

www.richard-blot.com

Posts à l'affiche
Posts Récents